5.1.10

Jane Campion y John Keats


Extraordinaria combinación, la sutileza de dos relatos poéticos diferentes.

"Bright star" de Jane Campion (USA/Grande-Bretagne, 1H59) avec Abbie Cornish, Ben Whishaw, Paul Schneider -
La Néo-Zélandaise Jane Campion raconte avec subtilité et sensualité les délicates amours du poète romantique John Keats dans "Bright Star", qui sort mercredi en salles après avoir été en compétition au dernier Festival de Cannes. Ce film, au titre emprunté à un poème de l'écrivain britannique (1795-1821), évoque les amours chastes et passionnées entre celui-ci et la fiancée qu'il n'aura pu épouser, terrassé par la tuberculose à 25 ans. Jane Campion, la seule femme à avoir jamais remporté une Palme d'or, en 1993 avec "La leçon de piano", s'est inspirée au plan formel des "ballades" écrites par Keats pour relater son idylle avec Fanny Brawne.

Habrá que verla, en inglés, claro.


No hay comentarios.:

Publicar un comentario

Se produjo un error en este gadget.